Voici l’effrayant cas non résolu de la seule personne jamais assassinée au pôle Sud

Avez-vous déjà entendu parler de Rodney Marks? Cet homme est la seule personne à avoir été assassinée au pôle Sud. Son meurtre n'a jamais été résolu.

1055

Lorsqu’il a eu la chance de travailler sur le télescope et l’observatoire à distance situés en Antarctique à la fin des années 1990, l’astrophysicien australien Rodney Marks a estimé que c’était la chance de sa vie. Il venait de se fiancer et sa carrière allait bien. Mais le 11 mai 2000, il est soudainement tombé malade. Il a été pris de graves douleurs à l’estomac, de fièvre et de nausées. En moins de 36 heures, l’homme est mort. Alors qu’on croyait au départ que Marks était mort de causes naturelles, une enquête a rejeté cette hypothèse.

1. C’était à la fin des années 1990.

La vie et la carrière du jeune astrophysicien australien Rodney Marks commençaient à peine. Marks, qui avait à peine 30 ans, avait été affecté sur une base scientifique en Antarctique.

2. Il était également fiancé.

De fait, celui-ci était fiancé à Sonja Wolter. Elle travaillait également sur la base antarctique.

3. Le 11 mai 2000, Rodney est tombé gravement malade.

En 36 heures il était mort. On croyait d’abord qu’il était mort de causes naturelles, mais peu à peu, les circonstances de son décès ont commencé à sembler suspectes.

4. Il était impossible de recourir à des soins médicaux.

Étant donné que la station Amundsen-Scott South Pole Station se trouvait en Antarctique, recevoir des soins médicaux appropriés n’était pas faisable. En outre, les vols avaient été annulés pendant plusieurs mois à cause de la température.

5. Les enquêteurs n’ont pas eu la tâche facile.

Les collègues de Rodney ont dû mettre son corps dans un congélateur pendant 6 mois étant donné qu’aucun vol ne quittait l’Antarctique. Cela a probablement nui aux enquêteurs lorsqu’est venu le temps de chercher des indices.

6. Qui aurait pu assassiné Rodney?

Personne à la base n’a jamais imaginé qu’on aurait pu assassiner Rodney. Il était très apprécié et n’avait aucun ennemi.

7. Les autorités ont publié un avis de décès trompeur…

La National Science Foundation a publié une déclaration affirmant que Rodney était mort de causes naturelles en raison d’abus d’alcool.

8. La vraie cause de sa mort a finalement été découverte.

Le corps de Rodney a  été amené à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, 6 mois plus tard et c’est là que l’autopsie a révélé la vraie cause de la mort de Rodney: quelqu’un avait intentionnellement empoisonné l’astrophysicien au méthanol.

9. Soudain, tout le monde avait peur.

On a ensuite découvert une série de marques d’aiguille sur les deux bras de Rodney, mais aucune drogue illégale n’a été décelée dans son organisme.

10. Au fur et à mesure que les gens cherchaient des réponses, les théories émergeaient.

Wikipedia

Les autorités ont supposé que Rodney avait tenté de se suicider en ingérant du méthanol à cause d’une dépendance à l’alcool et de l’environnement antarctique désolé.

11. Selon une autre théorie, Rodney aurait échappé du méthanol dans son alcool en essayant de le distiller.

Cette théorie ne fait toutefois pas de sens. Il y avait beaucoup d’alcool sur la base et Rodney était un scientifique. Il était donc au courant que mettre du méthanol dans sa boisson était dangereux.

12. C’est alors que les autorités ont commencé à enquêter sur le méthanol.

Ils ont découvert que ce produit était gardé sur la base pour nettoyer les installations. Tout le monde pouvait donc avoir accès à du méthanol en allant à l’approvisionnement.

13. Les soupçons pèsent sur les collègues de Rodney.

Les enquêteurs ont donc commencé à soupçonner les collègues de Rodney. On soupçonnait qu’un des scientifiques aurait versé du méthanol dans sa boisson.

14. Les enquêteurs pensaient avoir une tâche facile.

Avec seulement 49 employés à la station Amundsen-Scott South Pole Station, ce n’était pas une trop grosse tâche pour les enquêteurs. Ou du moins, c’est ce qu’ils pensaient…

15. Finalement, les autorités se sont heurtées à un obstacle inattendu: le gouvernement des États-Unis.

Daniel Leussler / Wikimedia

La station Amundsen-Scott était située sur un territoire légalement divisé entre la Nouvelle-Zélande et les États-Unis….

16. Le territoire appartenait à la Nouvelle-Zélande, même si c’était une base américaine.

Seulement 13 des 49 personnes ont accepté de participer à l’enquête de Grant Wormald du service de police néo-zélandais.

17. Les obstacles ont augmenté quand Wormald a demandé l’aide du gouvernement américain.

Les autorités n’ont pas répondu à ses questions parce qu’elles commençaient elles-mêmes une enquête.

18. Les deux enquêtes se sont nui.

Les enquêtes ne se sont pas partagé d’informations entre elles, ce qui a mené à des problèmes dans la résolution de l’affaire Rodney Marks.

19. La famille, elle, a perdu espoir.

«Je ne pense pas que nous allons essayer d’en savoir plus sur la façon dont Rodney est mort. Je verrais cela comme un exercice infructueux», a déclaré son père à l’époque.

20. À ce jour, le meurtre tragique de Rodney n’a toujours pas été élucidé.

Le meurtre n’a toujours pas été résolu. Il s’agit, à ce jour, du seul assassinat ayant eu lieu au pôle Sud.