10 trucs simples pour que votre chien et votre chat s’adorent

On est souvent porté à croire qu'entre chat et chien, c'est la guerre assurée, mais si on les présente comme il faut, ils peuvent s'entendre très bien!

1509

La guerre entre les chats et les chiens est un sujet de débat depuis toujours. Malgré tout, leur capacité à s’entendre est déterminée par leurs expériences individuelles avec l’autre espèce accumulée avant d’être jumelée. Leurs styles de communication diffèrent aussi, ce qui peut conduire à la confusion: un chien remue la queue pour montrer le bonheur et l’envie de jouer; un chat fouette sa queue pour indiquer le mécontentement ou la colère. Il est donc important de les aider à partager une maison en gardant à l’esprit les intérêts et instincts fondamentaux de chacun de vos animaux.

1. Surveillez toujours les interactions entre les nouveaux animaux.

Parce que les chiots et les chatons n’ont eu aucune (mauvaise) expérience les uns avec les autres, ils s’entendront plus vite avec les autres que les animaux plus âgés. Il est donc logique, si vous envisagez d’adopter un chat et un chien, de les avoir lorsqu’ils sont jeunes. En grandissant ensemble, ils formeront un lien. Cependant, le jeu d’un chiot peut encore être un peu rude pour un chaton fragile qui sera toujours plus petit que son compagnon canin. Surveillez toujours leurs interactions, même si elles sont amicales: un chaton peut signaler qu’il a fini de jouer, mais le chiot énergique peut toujours être désireux de continuer et son activité peut perturber le chaton. Apprenez au chiot à jouer en poursuivant un jouet et non son petit ami félin; cela lui permettra de grandir en respectant, et non en poursuivant, les animaux plus petits.

2. Assurez-vous que leurs personnalités se complètent

Un chat qui est curieux des chiens, mais qui ne les craint pas, et un chien qui apprécie minimalement les félins sont l’association idéale. Quel que soit l’animal que vous adoptez, un organisme de secours ou un refuge pour animaux se fera un plaisir de travailler avec vous pour vous aider à choisir le meilleur candidat en fonction de l’histoire et de la personnalité de l’animal que vous choisissez.

Un chat errant ou sauvage qui a besoin d’être socialisé et acclimaté à la vie à l’intérieur peut être un danger pour un chien résident parce qu’il est habitué à voir les chiens comme des ennemis à combattre plutôt que comme des amis. Et certaines races de chiens, tels que les terriers, les chiens de chasse et les chiens d’élevage, ne devraient pas vivre avec des chats. Leurs instincts, qui les poussent à attraper, secouer et tuer des proies, mettront en danger les félins qu’ils considèrent comme quelque chose à chasser.

3. Les animaux domestiques sont territoriaux. Assurez-vous que l’introduction est agréable et lente.

Les chats sont à la fois territoriaux et peu friands de changement, donc une prise de conscience progressive et supervisée d’un autre animal de compagnie est la meilleure méthode pour maintenir la paix. La patience est primordiale, car la phase d’introduction peut durer de quelques jours à plusieurs semaines, voire plus dans certains cas. Respectez le rythme préféré des animaux et ne les forcez pas à être ensemble. Parlez dans les tons doux et conversationnels aux deux animaux et passez du temps de qualité avec chacun dans leurs espaces séparés. Il ne faut en aucun cas négliger l’animal de compagnie résident pour donner au nouveau venu une attention supplémentaire. En laissant chaque animal voir l’autre pendant de brèves périodes dans une pièce neutre et en augmentant graduellement l’exposition, cela lui assurera qu’il y a de la place pour plus d’un animal de compagnie.

4. Parfois, une introduction contrôlée est idéale

Gardez la laisse de votre chien lors des premières rencontres avec votre chat. Ainsi, s’il devient agressif, même en jouant, vous pouvez limiter ses mouvements et le discipliner calmement, mais fermement. S’il est entraîné, ordonnez-lui de se coucher et de rester là où il est (Coucher-Reste ou Down-Stay). Gardez le chat hors de portée du chien et permettez-lui d’échapper à l’attention du chien s’il le veut, mais ne le laissez pas fuir dans la maison! Vous pouvez également permettre à vos animaux de se rencontrer chacun du côté d’un grillage, mais ne leur permettez pas de se toucher le nez ou de trop se rapprocher tant qu’ils ne seront pas plus habitués l’un à l’autre.

5. Assurez-vous que votre chat a un espace interdit au chien.

Le chat, qu’il s’agisse d’un nouvel arrivant ou d’un résident actuel, devrait avoir son propre refuge pendant au moins quelques jours ou une semaine, de préférence dans une pièce avec une porte ou derrière une barrière pour animaux de compagnie. Cette zone devrait être interdite au chien. Placez une litière, de la nourriture et de l’eau, un griffoir, des jouets et un lit dans cette pièce. Votre chat se sentira plus en sécurité en sachant qu’il peut s’éloigner de l’expérience peu familière d’apprendre à connaître un chien. Ne permettez pas à votre chien de s’attarder à l’extérieur de la pièce, car sa présence va stresser le chat et gâcher le but de l’espace séparé.

6. Un bon reniflement aidera votre chat et votre chien à se connaître.

Les animaux apprennent à se connaître grâce à l’odorat, pas en se rencontrant simplement. Même avant de se voir, vous pouvez aider les deux animaux à se familiariser avec l’odeur de l’autre. Frottez doucement un T-shirt, une chaussette, une serviette ou un gant de toilette sur le chien et placez-le près du plat de nourriture ou du lit du chat. Après quelques jours, frottez l’objet avec l’odeur du chien sur le chat, mêlant leurs odeurs. Inversez la procédure pour votre chien. En offrant à la fois l’accès aux parfums de l’autre, vous rendrez leur première rencontre moins stressante, car chaque animal de compagnie saura que cette autre créature n’est pas totalement étrangère.

7. Laissez-les se soulager en privé.

La litière de votre chat doit toujours être dans un endroit où le chien ne peut y accéder. L’invasion de sa litière le stressera. Si le chien interfère avec le chat pendant qu’il fait ses besoins, il peut abandonner la litière et se soulager sur le sol ailleurs dans votre maison, à un endroit où il se sent moins menacé.

Les chiens ont l’habitude dégoûtante de manger le contenu de la litière d’un chat, qu’ils trouvent très savoureux (une très bonne raison pour ne jamais embrasser votre chien ou le laisser lécher votre visage). La solution la plus simple pour arrêter cela est de placer la litière là où le chat peut y accéder, mais pas le chien, comme dans un espace trop petit pour que le chien puisse y entrer. Vous pouvez aussi envisager une litière couverte qui préservera l’intimité du chat, mais qui empêchera le chien d’entrer. Parce que les chats peuvent naviguer dans l’obscurité alors que les chiens ne peuvent pas, placer la litière dans une pièce sombre peut également fonctionner.

8. Gardez les griffes coupées pour éviter les blessures, intentionnelles ou non.

Si le chat se sent menacé ou stressé, il peut réagir et blesser le chien avec son arme principale: ses griffes. Par conséquent, ses griffes devraient être coupées pour s’assurer qu’un coup occasionnel de la patte – un mouvement instinctif et inoffensif si ses griffes sont bien entretenues – ne sera pas désastreux pour votre chien, surtout lors de leurs premières rencontres.

Faire dégriffer votre chat n’est pas une bonne idée. Elle se sentira, et sera, sans défense autour d’un chien, pour ne pas mentionner que c’est une procédure douloureuse. Si vous pensez que même les griffes taillées ne sont pas suffisamment sûres, envisagez d’utiliser des capsules qui recouvrent les griffes du chat avec des extrémités arrondies, mais gardez les griffes intactes. Ces revêtements de vinyle, attachés avec un adhésif non toxique, durent environ quatre à six semaines, tandis que les griffes du chat se développent et n’interfèrent pas avec son extension habituelle et la rétraction de ses griffes.

9. Comme la litière, le coin nourriture de votre chat ne devrait pas être une zone commune.

Chaque animal de compagnie devrait pouvoir manger sans être dérangé par l’autre, alors installez leur nourriture à des endroits différents. Vous voudrez peut-être servir les repas du chat sur une surface élevée telle qu’un comptoir ou un rebord de fenêtre pour empêcher le chien d’engloutir sa nourriture aussi bien que la sienne. En plus de permettre à chaque animal de dîner en toute tranquillité, ça garantit que chacun mangera sa propre nourriture. Les aliments pour chats et chiens ne sont pas interchangeables sur le plan nutritionnel. Alors que la plupart des chats n’ont aucun intérêt pour le menu de leur ami canin, les chiens trouvent la teneur élevée en protéines et en graisses de la nourriture pour chat très appétissante. La consommation régulière d’aliments pour chats peut entraîner un déséquilibre nutritionnel et un gain de poids chez les chiens.

10. Ne forcez jamais une amitié. Laissez-les se familiariser selon leurs propres termes.

Vous pouvez souhaiter que vos animaux deviennent des copains inséparables, mais la dévotion de votre chien et la cordialité de votre chat ne peuvent pas être forcées; ils ne feindront pas l’affection. Chacun apporte ses propres bizarreries, habitudes et appréciations à la relation. Mais en s’assurant que votre chien est bien obéissant et en donnant au chat un perchoir en hauteur, comme un arbre à chat, vous pouvez créer une atmosphère où l’amitié peut s’épanouir. Les deux peuvent éventuellement accepter l’autre, avec une interaction minimale, mais pas d’animosité, ou ils peuvent développer un véritable amour l’un pour l’autre. S’ils se blottissent l’un contre l’autre et se couchent ensemble sur votre lit, vous saurez qu’ils ont fait équipe pour diriger votre maison et votre cœur.


Source: Animal Planet