La famille ordonne à une femme enceinte de se débarrasser de ses chiens, puis elle fait une séance photo pour se venger

Tout le monde n'a pas la même relation avec leurs animaux de compagnies, mais cette femme a su prouver de manière admirable que ses chiens ont leur place.

581

Quand Aditya Raheja et Sanjana Madappa ont appris qu’ils allaient avoir un bébé, ils étaient, comme tous les nouveaux parents, extasiés. Et comme tout autre couple, ils ont immédiatement annoncé la bonne nouvelle à leur famille et à leurs amis. Mais tandis que leurs amis et parents étaient heureux, ils ont immédiatement commencé à leur donner des conseils non sollicités. Le plus gros point de discorde? Les nombreux chiens du couple.

Sanjana travaille avec une organisation de sauvetage des animaux appelée CUPA dans la ville natale du couple, Bengaluru, en Inde. En conséquence, elle a pris cinq chiens et en a aidé beaucoup d’autres. Le couple les aime plus que tout, mais d’autres ont d’autres idées.

«Ma famille, mes amis et même mon médecin m’ont dit de me débarrasser de mes chiens, que mon bébé passe en premier», a écrit Sanjana. Ils étaient inquiets pour la sécurité du bébé ou que les chiens exigeraient trop d’attention.

Bharghavi Naveen

 

Mais Sanjana, qui a travaillé avec des animaux pendant des années et qui a vu de nombreux chiens abandonnés à cause d’un nouveau bébé était ferme dans sa réponse. Ses chiens restaient.

«On m’a dit les mêmes choses que toutes les personnes qui ont abandonné les animaux de compagnie me disent», écrit-elle. «À tous ces gens, je peux juste dire ceci. Je ne pourrais jamais, en bonne conscience, donner un animal qui m’aime et me fait confiance avec la même innocence et la même pureté que mon bébé. Je ne pourrais pas abandonner un membre de la famille contre un autre. Je ne trahirai pas une vie qui dépend de moi autant que mon fils. À toutes ces personnes, je dirai toujours, PAS SANS MES CHIENS.»

Et pour montrer son dévouement à sa famille, à la fois humaine et canine, elle et Aditya ont posé pour une séance de maternité fantastique mettant en vedette les cinq frères et sœurs canins.

Parce que l’amour est plus fort que tout

Sanjana Madappa et son mari, Aditya Raheja, étaient mariés depuis deux ans quand ils ont appris que leur famille allait s’agrandir. Et leur famille était déjà composée de cinq chiens rescapés.

Quand leurs amis et leur famille ont appris qu’un bébé était en route, ils ont immédiatement dit au couple de se débarrasser de leurs chiens. Le bébé devait passer en premier, ont-ils dit.

Mais Aditya et Sanjana n’étaient pas d’accord.

Pour montrer leur dévouement aux membres velus de leur famille, ils ont organisé cette séance photo adorable mettant en vedette tout le monde.

Bharghavi Naveen

Sanjana travaille pour une organisation de sauvetage des animaux à Bengaluru, où elle voit de nombreux animaux abandonnés quand une femme tombe enceinte.

«Étant dans le bien-être des animaux, l’une des raisons les plus communes que j’entends pour avoir abandonné un animal de compagnie est « je suis enceinte »», écrit-elle.

«Quand j’ai essayé de conseiller ces familles, on m’a jeté à la figure que puisque je n’ai pas d’enfants et que je n’ai pas connu de grossesse, je ne peux pas avoir une opinion sur le sujet.»

«L’année dernière, en avril, mon mari, qui me supporte toujours, et moi-même, avons décidé de voir par nous-même quel pouvait être le problème.»

Bharghavi Naveen

Et ça n’a pas été une aventure facile pour le couple.

«J’ai eu une grossesse déraisonnablement difficile. Pendant les six premiers mois, j’ai été collé à mes toilettes, même hospitalisé parce que je vomissais du sang», écrit-elle.

«Les nausées matinales ont vraiment eu un impact sur moi et je ne pensais pas arriver à la fin de la grossesse.»

«J’ai eu quelques semaines de répit avant que les problèmes d’un accident de voiture d’il y a quatre ans ne commencent à apparaître.»

Bharghavi Naveen

«Ma grossesse est devenue un risque élevé de naissance prématurée et j’étais confiné entre les quatre murs de la maison.»

«Je ne peux même pas commencer à décrire toutes les pensées qui m’ont traversé la tête, mais ce que je peux vous dire est la suivante: pas une seule fois je me suis dit: « Hmmm, mes chiens doivent partir ».»

Bharghavi Naveen

Alors, naturellement, la séance photo de maternité, qui a eu lieu dans la dernière semaine de grossesse de Sanjana, comprenait tous les chiens.

Les bêtes ont même eu droit à leurs propres signes exprimant leur excitation quant à la venue de leur nouveau frère ou sœur.

Bharghavi Naveen

En fait, dit Sanjana, elle doit beaucoup à ses chiens.

«Mes chiens sont la raison pour laquelle j’ai passé au travers ma grossesse avec une santé mentale intacte», écrit-elle.

«Les jours où j’ai pleuré, j’ai eu le poids réconfortant de la tête de Diego sur mes genoux, ce qui m’a rassuré que tout irait bien.»

Bharghavi Naveen

«Les nuits que j’ai passées sur le sol de la salle de bain, Leo m’a tenu compagnie, me tapant doucement de temps en temps pour voir si j’allais bien.»

«J’ai perdu une petite fille très spéciale en cours de route, Leela, qui m’a fait sourire avec ses pitreries jusqu’à la fin.»

«Quand je pouvais enfin m’endormir, j’avais Cujo à mes pieds.»

Bharghavi Naveen

Ses chiens l’ont aidé à avancer, même quand elle a senti qu’elle était à son plus bas.

«Je ne pouvais pas me permettre de rester au lit en me sentant désolée quand j’avais ces boules de poils qui dépendaient de moi», écrit-elle.

Bharghavi Naveen

«Prendre soin de mes chiens m’a assuré que je n’avais jamais ressenti le besoin de blâmer ma grossesse, mon bébé ou mon mari pour l’état dans lequel je me trouvais», écrit-elle.

Comme le sait tout propriétaire de chien, ils sont assez incroyables pour vous aider à traverser des moments difficiles.

Bharghavi Naveen

Après tout, ils sont tellement pleins d’amour et de soutien, ce qui est exactement ce dont Aditya et Sanjana avaient besoin.

Bharghavi Naveen

En outre, abandonner un membre de la famille semblait tout simplement mal. «Je ne sais pas comment les gens peuvent mettre un enfant au monde tout en en abandonnant un autre en même temps», a écrit Sanjana.

Bharghavi Naveen

Une semaine après la séance photo, Sanjana et Aditya ont accueilli un petit garçon en bonne santé, Ayan, et il s’amuse bien avec ses cinq frères et soeurs poilus.

Et Sanjana est encore plus reconnaissante pour ses chiens.

«Je ne peux pas penser à quelque chose qui aurait pu me préparer aussi bien pour la maternité que mes enfants à poil», écrit-elle.


Source: Little Things